- Le mouvement écologiste dans le monde

Publié le par haidar

La Federation des Verts en Afrique

Premier Congrès constitutif de la Fédération des Verts et Ecologistes ouest africain - 27 octobre 2006 - 10:15 (Par Pierre Melquiot)

 

 


Premier Congrès constitutif de la Fédération des Verts et Ecologistes ouest africain

 

 

Le Mouvement Ecologique ivoirien (M.V.I) et le Parti Ecologique Ivoirien (P.E.I) ont décidé d'organiser au cours du mois de Juin 2007, le premier Congrès constitutif de la Fédération des Verts et Ecologistes ouest africain. Ont déjà donné leur accord de principe et de participation, les Verts du Niger, du Ghana et du Libéria.

 

 

« Notre objectif n'est pas de sur planter le groupe des Verts d'Afrique, mais de faire en sorte que les membre de la fédération y adhèrent selon son efficacité et la logique des adhésions sera du gré de chaque parti. Si les Verts du Maghreb travaillent déjà en communion, ce qui est très bien pour rendre l'écologie forte dans la sous région afin de porter influence dans les autres régions, l'Afrique de l'ouest ne peut se permettre d'être en retard » précise le Parti Ecologique Ivoirien.

 

 

« Nous avons présenté la chose au groupe Afrique qui ne semble pas s'y intéresser, vu qu'ils sont pris par leur présence à Nairobi. Un groupe dont on constate, est composé dans la région d'un groupe d'amis qui ont fait échec dans leur organisation. Un groupe qui ne maîtrise pas le rassemblement, ni la communication et qui ne daigne répondre au courrier qui leur est expédié. »

 

 

Pour le Parti Ecologique Ivoirien, « il faut des bâtisseurs et non des figurants, à la tête de nos organisations. Il faut désormais des hommes capables aux postes qu'il faut et non des complaisants spécialistes de complots sobres et vains. Cela, je l'ai dit et le répète. Sachez une chose, que les verts du monde, de France ou d'Europe ne rejetteront pas un groupe crée, même s'il y a deux groupes, comme cela se fait pour les partis politiques dans chaque pays. La concurrence permet de savoir qui est bon et qui travail. Ce qui compte est que chaque groupe adhère aux verts mondiaux, qu'il ait ses représentants. Les verts mondiaux sont rassembleurs, ce qu'ils veulent c'est insérer le mouvement écologique dans le reste du monde et le voir très actif et pratique. Rien ne se fait en un jour. Il faut laisser courir ceux qui veulent courir dans l'incapacité et l'inactivité pour se croire représenter dans le mutisme et l'immobilisme, le reste de l'Afrique, et qui ne se rassemble que lorsqu'il y a un congrès pour créer du pratique. Il faut prendre du détachement de ceux qui rejette plutôt que de savoir rassembler parce qu'ils veulent constituer un clan d'Amis. C'est avec le temps et la mobilité que tout se joue, surtout par la reconnaissance du travail effectué. »

 

 

« Le Parti Ecologiste Ivoirien sera à Nairobi parce que se disant membre des verts mondiaux, mais pas à Bamako puisque profiter pour mettre en place les bases de la Fédération ouest africaine, ne les intéressent pas, » ajoute t-il.

 

 

Pourquoi une fédération des Verts et écologistes ouest africain ? « Nous avons constaté que les membres trop nombreux dans le groupe Afrique et non organisés par région, vu l'inexpérience et l'immensité du continent, le nombre de pays, le nombre de partis verts ou écologistes dans chaque pays, cela rend difficile les contacts et organisations. »

 

 

« Si nous étions organisés par fédérations régionales appliquant des programmes concrets, vu le nombre restreins de membres et la motivation, les groupes régionaux seraient plus fortes. Ainsi ils auraient élus des représentants efficaces, confédéraux qui seraient leurs représentants auprès des organisations internationales et coordonneraient mieux, les travaux des fédérations en apportant des motivations et des exemples des régions en avance sur les autres. »

 

 

Les projets de la fédération régionale : « Rassembler tous les partis politiques verts et écologistes de la sous région au sein de la fédération. Assister et conseiller les partis, être à leur écoute, les motiver. S'échanger les programmes de travail ou de développement. Avoir des programmes communs sous régional afin d'aller soutenir chaque année un ou deux pays, par des actions communes que nous aurions mis en place. Se soutenir dans les élections, avoir des conférences communes médiatisées etc. Se réunir une fois par semestres dans un des pays pour analyser les objectifs, voir les échecs pour se donner de nouveaux objectifs. Aller soutenir par des représentants, les actions des Verts africains, des Verts mondiaux, des Verts d'Europe et de France, dans des actions bien concrètes afin que la réciproque soit portée en Afrique et dans nos région. »

 

Publié dans leblogdehaidar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article